Le complexe immobilier comprend deux tours symétriques cadrant une nouvelle porte d’entrée pour la ville d’Amman. Il parvient à concilier une mixité d’usages dans une écriture architecturale contemporaine et iconique. La première tour construite abrite des bureaux.

Le complexe immobilier est situé dans la nouveau quartier d’Abdali, au cœur de la capitale jordanienne d’Amman. Visant à créer une nouvelle polarité dynamique dans la ville, il figure parmi les projets les plus prometteurs et ambitieux d’Amman.  L’opération comprend des bureaux, des logements, des commerces et un hôtel dont un penthouse au sommet et des espaces de détente (piscine, bars) en toiture. Une première tour regroupe des bureaux (livrée en 2018), et une seconde tour est dédiée à l’implantation d’un hôtel Campbell Gray.

Le projet s’implante le long de l’axe structurant d’Abdali et vise à devenir le seuil du nouveau centre-ville. Construit en symétrie de chaque côté d’une place piétonne, le projet s’érige comme une véritable porte et met en scène une nouvelle entrée pour la ville grâce à ses deux tours de 20 étages se faisant écho. De part et d’autre de cette porte, des volumes plus bas de 8 étages s’inscrivent dans l’alignement des rues. Immédiatement identifiables dans le paysage urbain, les deux tours s’inclinent l’une vers l’autre dans une inflexion légère. Les bâtiments résidentiels sont ouverts sur la ville et le jardin au moyen de généreux balcons et terrasses. Les façades présentent un paysage vertical de pixels, alternant aléatoirement des panneaux vitrés transparents et d’autres rendus translucides par l’insertion de fines plaques de marbre dans le double vitrage. Les façades des bâtiments bas sont revêtues de pierre ton gris argenté, percées de larges surfaces vitrées pour les commerces. La grande transparence de l’ensemble des rez-de-chaussée des édifices permet une grande interaction avec la ville. Les brise-soleils en aluminium des parois Est et Ouest se prolongent horizontalement par des canopées ombrageant les jardins sur les toits, offrant des vues imprenables sur la capitale.  Dans une écriture architecturale forte, le projet allie une mixité de programmes et confère à chacune des fonctions une lisibilité évidente, faisant de ce complexe une nouvelle icône pour la ville.

Le complexe immobilier comprend deux tours symétriques cadrant une nouvelle porte d’entrée pour la ville d’Amman. Il parvient à concilier une mixité d’usages dans une écriture architecturale contemporaine et iconique. La première tour construite abrite des bureaux.

Le complexe immobilier est situé dans la nouveau quartier d’Abdali, au cœur de la capitale jordanienne d’Amman. Visant à créer une nouvelle polarité dynamique dans la ville, il figure parmi les projets les plus prometteurs et ambitieux d’Amman.  L’opération comprend des bureaux, des logements, des commerces et un hôtel dont un penthouse au sommet et des espaces de détente (piscine, bars) en toiture. Une première tour regroupe des bureaux (livrée en 2018), et une seconde tour est dédiée à l’implantation d’un hôtel Campbell Gray.

Le projet s’implante le long de l’axe structurant d’Abdali et vise à devenir le seuil du nouveau centre-ville. Construit en symétrie de chaque côté d’une place piétonne, le projet s’érige comme une véritable porte et met en scène une nouvelle entrée pour la ville grâce à ses deux tours de 20 étages se faisant écho. De part et d’autre de cette porte, des volumes plus bas de 8 étages s’inscrivent dans l’alignement des rues. Immédiatement identifiables dans le paysage urbain, les deux tours s’inclinent l’une vers l’autre dans une inflexion légère. Les bâtiments résidentiels sont ouverts sur la ville et le jardin au moyen de généreux balcons et terrasses. Les façades présentent un paysage vertical de pixels, alternant aléatoirement des panneaux vitrés transparents et d’autres rendus translucides par l’insertion de fines plaques de marbre dans le double vitrage. Les façades des bâtiments bas sont revêtues de pierre ton gris argenté, percées de larges surfaces vitrées pour les commerces. La grande transparence de l’ensemble des rez-de-chaussée des édifices permet une grande interaction avec la ville. Les brise-soleils en aluminium des parois Est et Ouest se prolongent horizontalement par des canopées ombrageant les jardins sur les toits, offrant des vues imprenables sur la capitale.  Dans une écriture architecturale forte, le projet allie une mixité de programmes et confère à chacune des fonctions une lisibilité évidente, faisant de ce complexe une nouvelle icône pour la ville.

Client :

Al Seraje Real Estate, Madaen Al Abdali for Investment and Real Estate, DE., Damac Properties

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Consolidated Consultants, Al Nasser, TESS, MDE Metal Deisgn Engineering

Programme :

Mixte : Logements, Bureaux, Hôtel, Commerces

Surface :

36 000 m²

Coût :

51 000 000 €

Statut :

En chantier

Label :

African and Arabian Property Awards 2017, 2018