Les trois axes viennent structurer l'EcoQuartier Parc Marianne - Port Marianne et constituent des espaces publics multiples, fluides et attractifs. Au cœur de l'avenue Raymond Dugrand, la place Pablo Picasso dessine le point d'orgue urbain du quartier.

Le parti d'aménagement consiste à donner une qualité humaine à l'avenue Raymond Dugrand qui constitue par ailleurs un axe structurant, avec une voie de tramway en son centre et des voies cyclables latérales. Végétalisée, elle devient un lieu de vie et de promenade en lien avec les zones d'aménagement limitrophes, ponctuée de jardins. Les arbres plantés en alignement des voies rappellent le parc tout proche et prolongent les étendues vertes dans le nouveau centre-ville. C'est un espace de connexions, de croisements, de rencontres.
Le Boulevard Nina Simone et la rue Joan Miro s'inspirent des mêmes principes, intégrant allées piétonnes et lieux d'arrêt équipés.

L'avenue Raymond Dugrand se déploie sur près de 900m de long par 64m de large et inclue en son centre la place Pablo Picasso d’un rayon de 50m.
Le parti d’aménagement, tout en réaffirmant sa qualité de voie de transit et de desserte, a pour objectif de donner à cet axe urbain une échelle humaine. Végétalisé et proposant de larges espaces piétons, il constitue, par sa conception, un lieu de vie et de promenade pour les habitants du quartier. Il prend en compte les programmes de construction des zones d’aménagement limitrophes (Jacques Coeur, Parc Marianne, Rive Gauche, zones d’urbanisation futures composés pour l’essentiel d’immeubles de logements avec façades commerciales en front d’avenue), les intersections avec les voiries existantes et la création du boulevard urbain Nina Simone et l’Avenue du Mondial 98 ainsi que l’implantation de la Ligne 3 du Tramway.
L’avenue Raymond Dugrand s’affirme, en accord avec le schéma directeur du paysage, comme une promenade plantée ponctuée de jardins et privilégie la place du piéton, des cyclistes ainsi que la qualité de vie de ses habitants.
Sur la place Pablo Picasso, se joue le transfert entre la ligne d’horizon de la mer, l’horizontalité de l’avenue Raymond Dugrand et les silhouettes verticales de la place. Les quatre émergences qui la bordent marquent l’entrée de ville. Dessinée en forme d’œil, la place Pablo Picasso symbolise l’avenir de Montpellier, un urbanisme éclairé pour un développement présent et futur de la cité méditerranéenne.

Client :

Ville de Montpellier, SERM

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Imagine, Beterem infra, Carrés Verts

Programme :

Etude urbaine

Surface :

4 hectares

Statut :

2006/2020