Conçu comme un village musical où l’on danse sur les toits, le Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier s’expose à la ville comme un nouveau pôle culturel ancré dans un écrin de verdure.

Le Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier est situé en plein centre-ville, dans le quartier Boutonnet. L’ensemble bâti a vocation à définir un schéma de composition urbaine qui intègre des espaces publics spacieux dont un square et un programme complémentaire. Il s’implante sur un site jusqu’à présent occupé par la Maternité Grasset, dont le pavillon d’entrée a été conservé dans le respect de son écriture architecturale.

Intégré dans une végétation abondante déjà existante, le Conservatoire est conçu comme un village musical aux volumes parsemés de patios, de terrasses et de jardins suspendus, reliés par des circulations largement ouvertes sur le square. Il propose un nouveau rapport à l’enseignement. Le projet traite la relation du Conservatoire à la ville selon des valeurs plus urbaines, en reliant ces deux environnements par des volumes fragmentés au milieu d’un écrin de verdure.
Le bâtiment s’implante en retrait d’un vaste parvis regroupant les accès principaux et de l’auditorium de 400 places, promettant une séquence d’entrée progressive et aérée.
L’édifice s’intègre harmonieusement avec les masses bâties environnantes, grâce à la cascade de ses volumes qui épousent les contours de la crèche et du square. Les jardins suspendus s’élancent en direction de la frondaison des arbres, surplombés par une ligne de ciel marquée par la silhouette « en écailles » des panneaux photovoltaïques. L’imbrication subtile des différents espaces mis en lumière par les apports filtrés des brise-soleils colorés en façade offre un univers poétique propice aux enseignements artistiques de ce lieu d’apprentissage et de pratiques culturelles en musique, danse et théâtre. Il offre à tous les usagers un cadre de vie et de travail agréable. Revitalisant le cœur du quartier Boutonnet, cette architecture contextuelle, innovante et contemporaine, est un gage indiscutable du rayonnement attendu du futur Conservatoire.

Conçu comme un village musical où l’on danse sur les toits, le Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier s’expose à la ville comme un nouveau pôle culturel ancré dans un écrin de verdure.

Le Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier est situé en plein centre-ville, dans le quartier Boutonnet. L’ensemble bâti a vocation à définir un schéma de composition urbaine qui intègre des espaces publics spacieux dont un square et un programme complémentaire. Il s’implante sur un site jusqu’à présent occupé par la Maternité Grasset, dont le pavillon d’entrée a été conservé dans le respect de son écriture architecturale.

Intégré dans une végétation abondante déjà existante, le Conservatoire est conçu comme un village musical aux volumes parsemés de patios, de terrasses et de jardins suspendus, reliés par des circulations largement ouvertes sur le square. Il propose un nouveau rapport à l’enseignement. Le projet traite la relation du Conservatoire à la ville selon des valeurs plus urbaines, en reliant ces deux environnements par des volumes fragmentés au milieu d’un écrin de verdure.
Le bâtiment s’implante en retrait d’un vaste parvis regroupant les accès principaux et de l’auditorium de 400 places, promettant une séquence d’entrée progressive et aérée.
L’édifice s’intègre harmonieusement avec les masses bâties environnantes, grâce à la cascade de ses volumes qui épousent les contours de la crèche et du square. Les jardins suspendus s’élancent en direction de la frondaison des arbres, surplombés par une ligne de ciel marquée par la silhouette « en écailles » des panneaux photovoltaïques. L’imbrication subtile des différents espaces mis en lumière par les apports filtrés des brise-soleils colorés en façade offre un univers poétique propice aux enseignements artistiques de ce lieu d’apprentissage et de pratiques culturelles en musique, danse et théâtre. Il offre à tous les usagers un cadre de vie et de travail agréable. Revitalisant le cœur du quartier Boutonnet, cette architecture contextuelle, innovante et contemporaine, est un gage indiscutable du rayonnement attendu du futur Conservatoire.

Client :

Montpellier Méditerranée Métropole, SA3M

Equipe :

architecturestudio (mandataire), MDR Architectes, Base, Sud Infra Environnement , Andre Verdier, Ingénierie Louis Choulet, Franck Boutté Consultants, AVA, Batiscene, Ateliers Peytavin, Eco-Cités, TKDES, CEC, CL Design, ACKA, LMI, 8’18’’, Vulcaneo, ACTH

Programme :

Conservatoire

Surface :

10 000 m²

Statut :

2016