Le Campus AgroTech Paris / INRA, regroupement géographique de plusieurs grandes écoles d’ingénieurs au coeur du cluster de Saclay, assure la transition du nouveau quartier vers les plaines agricoles et propose un cadre de travail remarquable dans une écriture architecturale symbolique.

Le site retenu pour l’implantation du projet de regroupement d’AgroParis Tech et de l’Institut National de Recherce Agronomique (INRA) se trouve dans la partie ouest du quartier de l’Ecole Polytechnique, en pleine coeur du cluster scientifique de Paris Saclay, et à proximité immédiate de la future station du Grand Paris Express de Palaiseau. Traversé par l’axe central piéton structurant ce nouveau morceau de ville d’est en ouest, il représente la future porte d’entrée occidentale du quartier. Le bâtiment s’implante à l’interface entre la ville et un maillage paysager agricole caractéristique du plateau de Saclay. L’opération a pour ambition de garantir un lieu unique de travail et de recherche, mêlant les différents protagonistes du plateau. Elle concrétise le regroupement géographique de trois grandes écoles d’ingénieur qui ont formées AgroTech Paris et de l’INRA. Le projet prévoit l’accueil de 2200 élèves, 1200 chercheurs et 300 postes d’administration, et jusqu’à 500 visiteurs lors des conférences.

Le projet dialogue avec les espaces vides comme avec les aménagements urbains alentours. Il s’empare de l’axe central et s’ouvre généreusement sur les grandes plaines agricoles, participant ainsi à la valorisation du patrimoine paysager du site. Les trois corps de bâtiments s’enroulent autour d’un vaste jardin central et s’alignent sur les limites parcellaires pour s’inscrire dans le plan d’aménagement d’ensemble et affirmer la cohérence du quartier. Le bâtiment de recherche est orienté vers les plaines tandis que les bâtiments d’enseignement et d’administration assurent l’interface avec la ville. Le pavillon d’accueil met en scène l’accès principal grâce à une morphologie de bâtiment pont au-dessus de l’axe principal.
L’ensemble des édifices revêt une façade intimiste grâce à une enveloppe unique de mur rideau, sur lequel se greffent des lamelles toute hauteur à fréquence variée, agissant à la fois comme brise-soleils et comme symbole architectural. La nature de ces lamelles est variable : côté jardin, elles sont constituées de bois, tandis que les trois façades extérieures sont traitées respectivement avec du poly-miroir, de la terre cuite et de l’aluminium.

Le Campus AgroTech Paris / INRA, regroupement géographique de plusieurs grandes écoles d’ingénieurs au coeur du cluster de Saclay, assure la transition du nouveau quartier vers les plaines agricoles et propose un cadre de travail remarquable dans une écriture architecturale symbolique.

Le site retenu pour l’implantation du projet de regroupement d’AgroParis Tech et de l’Institut National de Recherce Agronomique (INRA) se trouve dans la partie ouest du quartier de l’Ecole Polytechnique, en pleine coeur du cluster scientifique de Paris Saclay, et à proximité immédiate de la future station du Grand Paris Express de Palaiseau. Traversé par l’axe central piéton structurant ce nouveau morceau de ville d’est en ouest, il représente la future porte d’entrée occidentale du quartier. Le bâtiment s’implante à l’interface entre la ville et un maillage paysager agricole caractéristique du plateau de Saclay. L’opération a pour ambition de garantir un lieu unique de travail et de recherche, mêlant les différents protagonistes du plateau. Elle concrétise le regroupement géographique de trois grandes écoles d’ingénieur qui ont formées AgroTech Paris et de l’INRA. Le projet prévoit l’accueil de 2200 élèves, 1200 chercheurs et 300 postes d’administration, et jusqu’à 500 visiteurs lors des conférences.

Le projet dialogue avec les espaces vides comme avec les aménagements urbains alentours. Il s’empare de l’axe central et s’ouvre généreusement sur les grandes plaines agricoles, participant ainsi à la valorisation du patrimoine paysager du site. Les trois corps de bâtiments s’enroulent autour d’un vaste jardin central et s’alignent sur les limites parcellaires pour s’inscrire dans le plan d’aménagement d’ensemble et affirmer la cohérence du quartier. Le bâtiment de recherche est orienté vers les plaines tandis que les bâtiments d’enseignement et d’administration assurent l’interface avec la ville. Le pavillon d’accueil met en scène l’accès principal grâce à une morphologie de bâtiment pont au-dessus de l’axe principal.
L’ensemble des édifices revêt une façade intimiste grâce à une enveloppe unique de mur rideau, sur lequel se greffent des lamelles toute hauteur à fréquence variée, agissant à la fois comme brise-soleils et comme symbole architectural. La nature de ces lamelles est variable : côté jardin, elles sont constituées de bois, tandis que les trois façades extérieures sont traitées respectivement avec du poly-miroir, de la terre cuite et de l’aluminium.

Client :

Campus-Agro SAS

Equipe :

architecturestudio, Crochon-Brullman (architecte associé), Acoustique Vivie & Associés, Agence Babylone, Snaik Atelier de Yann, Kersalé, AE75, Betom ingénierie, CapTerre, Clima Plus, FM Product, Greenflex, Interface, SNC-Lavalin

Programme :

Enseignement supérieur

Surface :

46 500 m²

Statut :

Concours 2015