Le Campus Métropolitain ESTP/ESEO profite de l’enrichissement de l’offre universitaire du territoire dijonnais pour imaginer un bâtiment exemplaire et connecté. Il propose de réunir autour d’un Atrium Scénique, lieu de nouvelles pratiques pédagogiques, deux écoles dans un seul bâtiment mutualisable et ouvert à des usages tiers. Véritable catalyseur des nouveaux besoins du campus, il sera l’une des nouvelles centralités de la ville.

Le Campus Métropolitain marque une nouvelle entrée pour la ville de Dijon et s’implante sur un territoire dont la dynamique est portée par une politique de développement de l’offre universitaire et de R&D. Le programme du « Campus Métropolitain » répond à l’initiative de la SPLAAD d’accueillir à Dijon l’École Spéciale des Travaux Publics du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP) et l’École Supérieure d’Électronique de l’Ouest (ESEO) dans une fédération de bâtiments connectés et communicants. Ce « smart building » a vocation d’interagir avec un contexte plus large de « Smart City » par l’ouverture de grands espaces communs mutualisés et du show-room « On Dijon », grand projet numérique de la ville.

Le bâtiment accueille deux écoles supérieures distinctes et des espaces partagés. En tant que vitrine numérique et de l’innovation à l’échelle de la ville, il propose la création d’espaces qui valorisent les nouvelles pratiques pédagogiques. Le grand amphithéâtre placé au cœur du projet, accessible depuis les deux écoles, est rehaussé afin de dominer l’esplanade Berthalut. Pour fédérer les deux écoles, un vaste atrium central a été évidé de la masse bâtie. Il est cadré par les programmes traversant et mutualisés entre les deux parties de l’ESEO et de l’ESTP.
L’enveloppe polymorphe de l’édifice joue sur différents niveaux de transparence, qui laissent entrevoir les activités et l’animation intérieurs, et offre des vues généreuses vers l’extérieur paysager. Les fonctions hébergées dans l’édifice recherchent une trame rationnelle et fonctionnelle pour un programme conventionnel et des locaux banalisés. La structure poteaux-poutres permet une modularité dans le temps et une réversibilité des usages.

Le Campus Métropolitain ESTP/ESEO profite de l’enrichissement de l’offre universitaire du territoire dijonnais pour imaginer un bâtiment exemplaire et connecté. Il propose de réunir autour d’un Atrium Scénique, lieu de nouvelles pratiques pédagogiques, deux écoles dans un seul bâtiment mutualisable et ouvert à des usages tiers. Véritable catalyseur des nouveaux besoins du campus, il sera l’une des nouvelles centralités de la ville.

Le Campus Métropolitain marque une nouvelle entrée pour la ville de Dijon et s’implante sur un territoire dont la dynamique est portée par une politique de développement de l’offre universitaire et de R&D. Le programme du « Campus Métropolitain » répond à l’initiative de la SPLAAD d’accueillir à Dijon l’École Spéciale des Travaux Publics du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP) et l’École Supérieure d’Électronique de l’Ouest (ESEO) dans une fédération de bâtiments connectés et communicants. Ce « smart building » a vocation d’interagir avec un contexte plus large de « Smart City » par l’ouverture de grands espaces communs mutualisés et du show-room « On Dijon », grand projet numérique de la ville.

Le bâtiment accueille deux écoles supérieures distinctes et des espaces partagés. En tant que vitrine numérique et de l’innovation à l’échelle de la ville, il propose la création d’espaces qui valorisent les nouvelles pratiques pédagogiques. Le grand amphithéâtre placé au cœur du projet, accessible depuis les deux écoles, est rehaussé afin de dominer l’esplanade Berthalut. Pour fédérer les deux écoles, un vaste atrium central a été évidé de la masse bâtie. Il est cadré par les programmes traversant et mutualisés entre les deux parties de l’ESEO et de l’ESTP.
L’enveloppe polymorphe de l’édifice joue sur différents niveaux de transparence, qui laissent entrevoir les activités et l’animation intérieurs, et offre des vues généreuses vers l’extérieur paysager. Les fonctions hébergées dans l’édifice recherchent une trame rationnelle et fonctionnelle pour un programme conventionnel et des locaux banalisés. La structure poteaux-poutres permet une modularité dans le temps et une réversibilité des usages.

Client :

SPLAAD, C3B - VINCI CONSTRUCTION

Equipe :

Architecturestudio (lead consultant), Acoustique Vivie & Associés, Ava, Eodd Ingénieurs Conseils, Urban Practices, Vinci Facilities, Eco-Cités

Programme :

University

Surface :

10,300 m²

Coût :

22,000,000 €

Label :

E3C1, Smart Building