Conçu intégralement en structure bois, le collège Guy Dolmaire est un projet d’éducation pionnier d’une démarche écologique durable et de Haute Qualité Environnementale. Ce village pédagogique s’organise autour d’espaces interconnectés protégés par une grande toiture dont le mouvement des courbes confère à l’édifice un aspect élégant.

Le collège Guy Dolmaire à Mirecourt, référence architecturale majeure du département des Vosges, est à ce jour le symbole d’une volonté du Conseil Général en faveur de la filière bois forêt. Établit dans un terrain en légère pente vers le Madon, il s’inscrit dans le paysage naturel et urbain de la ville avec une monumentalité douce, visible depuis le centre-ville. Conçu en structure bois, le collège peut accueillir 800 élèves et comprend des locaux pédagogiques, un centre de documentation et d’information, un terrain sportif, un observatoire astronomique, cinq logements de fonction et un restaurant de 300 couverts.

Facteur de concentration et logiquement de réussite scolaire, les choix stratégiques du collège ont été débattu directement avec des représentants des usagers durant les phases de conception et de réalisation. Sous l’aile d’une grande toiture aux lignes courbes, le projet s’organise comme un village pédagogique avec un cadre de vie ouvert sur la nature. Les différentes activités du collège sont hiérarchisées en ilots qui ponctuent l’espace. Ceux-ci permettent de réduire les nuisances sonores dans la séparation des activités et d’assurer un confort visuel par le choix de couleurs vives.
Le projet répond aux 14 cibles HQE appliquées à l’architecture dans le cadre du développement durable autour de l’éco construction, l’éco-gestion, le confort et la santé. Un système de double enveloppe avec un chauffage solaire passif permet une diminution de 50% de la consommation d’énergie. La température interne de l’espace tampon et l’action des émetteurs thermiques diffusants vers les parois froides favorisent l’homogénéité de la température intérieure et un meilleur confort d’hiver. En période estivale, 2000 ventelles mobiles disposées en façade assurent une agréable ventilation naturelle tout en rafraichissant l’espace. La réalisation de la structure porteuse et de la charpente en bois massif contribue à une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre. Au total, plus de 15000m3 de bois ont été utilisés, issus des forêts durables d’origine européenne.

Conçu intégralement en structure bois, le collège Guy Dolmaire est un projet d’éducation pionnier d’une démarche écologique durable et de Haute Qualité Environnementale. Ce village pédagogique s’organise autour d’espaces interconnectés protégés par une grande toiture dont le mouvement des courbes confère à l’édifice un aspect élégant.

Le collège Guy Dolmaire à Mirecourt, référence architecturale majeure du département des Vosges, est à ce jour le symbole d’une volonté du Conseil Général en faveur de la filière bois forêt. Établit dans un terrain en légère pente vers le Madon, il s’inscrit dans le paysage naturel et urbain de la ville avec une monumentalité douce, visible depuis le centre-ville. Conçu en structure bois, le collège peut accueillir 800 élèves et comprend des locaux pédagogiques, un centre de documentation et d’information, un terrain sportif, un observatoire astronomique, cinq logements de fonction et un restaurant de 300 couverts.

Facteur de concentration et logiquement de réussite scolaire, les choix stratégiques du collège ont été débattu directement avec des représentants des usagers durant les phases de conception et de réalisation. Sous l’aile d’une grande toiture aux lignes courbes, le projet s’organise comme un village pédagogique avec un cadre de vie ouvert sur la nature. Les différentes activités du collège sont hiérarchisées en ilots qui ponctuent l’espace. Ceux-ci permettent de réduire les nuisances sonores dans la séparation des activités et d’assurer un confort visuel par le choix de couleurs vives.
Le projet répond aux 14 cibles HQE appliquées à l’architecture dans le cadre du développement durable autour de l’éco construction, l’éco-gestion, le confort et la santé. Un système de double enveloppe avec un chauffage solaire passif permet une diminution de 50% de la consommation d’énergie. La température interne de l’espace tampon et l’action des émetteurs thermiques diffusants vers les parois froides favorisent l’homogénéité de la température intérieure et un meilleur confort d’hiver. En période estivale, 2000 ventelles mobiles disposées en façade assurent une agréable ventilation naturelle tout en rafraichissant l’espace. La réalisation de la structure porteuse et de la charpente en bois massif contribue à une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre. Au total, plus de 15000m3 de bois ont été utilisés, issus des forêts durables d’origine européenne.

Client :

Conseil Général des Vosges

Equipe :

architecturestudio (mandataire), O. Paré, Choulet, Sylva Conseil, BETMI, AVA, Lucigny et Talhouet, Gavrinis

Programme :

Enseignement secondaire

Surface :

10 000 m²

Coût :

10 000 000 €

Statut :

Livré en 2004

Label :

Prix Observ'ER "bâtiment tertiaire" 2006 Concours "Habitat solaire, Habitat d'aujourd'hui 2005-2006", Les Lauriers de la Construction Bois 2006 "Bâtiment collectif", Mention spéciale du Ruban vert de la qualité environnementale pour la démarche globale et la valorisation de la filière bois 2007, HQE