La gare emblématique de Nanterre-la-Folie offre à chaque usager le bénéfice d'un éclairage naturel tout au long de son parcours et une très forte interconnexion à la ville. Elle construit le socle commun du pôle gare accueillant l'ensemble des aménités du quartier. Entre infrastructure et superstructure, l'ampleur de ses ouvertures permet un apport en lumière naturelle inédit jusqu'aux quais.

La gare de Nanterre-la-Folie est emblématique : par son imbrication dans un contexte urbain en mutation et en densificiation, par l'interconnexion entre plusieurs lignes de métro, RER (A & E), train, et bus quu'elle permet, et par son ambition architecturale, avec un jeu de volume et un apport en lumière naturel important pour mieux guider et envelopper chaque voyageur.
Au coeur du quartier des Groues, dans le secteur de l'Opération d'Intérêt National de la Défense Seine Arche en plein renouvellement, elle choisit une stratégie d'insertion hybride, entre le paysage, qu'elle soutient, l'infrastructure, qu'elle construit, et l'architecture, qu'elle surligne.
Le langage de la gare se propose comme un entre-deux : entre la ville et le monde souterrain, entre l'extérieur et l'intérieur. Son socle vitré toute hauteur fait appel dans le quartier des Groues ; il participe à l'animation de la façade urbaine tout en laissant pénétrer un maximum de lumière naturelle dans les espaces d'accueil de la gare. De grandes strates dessinent la gare : étages et encorbellements accompagnent le voyageur dans un parcours intuitif. Un escalier chambord mixte inversé impressionne par sa monumentalité. Il séquence les parcours des usagers et anime la perception et l'espace.

En façade sur le faisceau ferré, une grande ouverture accompagne les usagers depuis la ville jusqu'aux tréfonds habités : ce scope de 60x8m d'ouverture offre en lumière naturelle seulement les 200 lux visés par le programme toute lumière confondue, permettant d'éclairer depuis la salle voyageur jusqu'aux quais sud. Cette fenêtre urbaine affirme les qualités d'une gare durable et sensible, qui respecte le rythme circadien et offre un point de repère sur l'environnement du voyageur, que ce soit le moment de la journée ou la météo qu'il fait dehors. Les matériaux utilisés expriment le choix d'une clarté dans tous les espaces. Les espaces infrastructurels sont recouverts d'une vêture métallique anodisée : ce matériau acteur de la lumière permet une réflexion amplifiée. Les volumes du socle, abritant les commerces et locaux techniques et d'exploitation sont revêtus de fines lamelles en bois, amplifiant l'architecture des strates et permettant d'intégrer l'ensemble des fonctionnalités techniques de la gare dans un revêtement poreux (grilles, hauts parleurs, etc.).

Client :

Société du Grand Paris

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Concepto, Frank Boutté Consultants, Setec Bâtiment, Setec TPI, Vulcaneo, Acoustique Vivié et Associés, Elioth, Eco-Cités

Programme :

Gare

Surface :

5 000 m²

Statut :

2015