Vitrine du territoire de la Culture et de la Création, au fort potentiel de croissance et de développement, la Gare de Saint-Denis Pleyel propose une programmation unique motrice d’un renouvellement urbain tourné vers la culture.  

La ligne 15 du futur métro du Grand Paris Express est un axe déterminant pour Plaine Commune qui porte le potentiel d’un projet urbain décliné autour de ses quatre gares présentes sur le secteur. À Pleyel, le nouveau pôle de transports s’implante dans un contexte mixte constitué de logements, de bureaux et d’équipements et activités en lien avec les industries de la création. Vitrine du « territoire de la Culture et de la Création », au fort potentiel de croissance et de développement, il sera le point de convergence des lignes (14, 15, 16) du GPE.

La gare propose une programmation connexe, imbriquée et unique regroupant une médiathèque, des espaces de co-working, une galerie d’art, un food court et des commerces. Son programme enrichi offre une variété d’usages et constitue un véritable lieu de vie. Les passants sont invités à flâner, travailler, se cultiver, aussi bien dans les espaces intérieurs, lumineux et grandioses, que sur le Grand Parvis ludique ou sur la passerelle panoramique. La médiathèque a vocation à devenir un lieu fort dans la mise à disposition des ressources numériques de tout ordre et proposer de larges plages d’ouvertures en échos aux horaires de fonctionnement des trains. Multidimensionnelle, la gare est conçue comme un prisme géant, capteur et diffuseur de flux et de cultures, à l’image du prisme optique qui diffracte les rayons lumineux. La lumière naturelle pénètre généreusement le bâtiment au moyen de deux verrières vitrées en toiture, située au-dessus de deux puits de circulations verticales. Des miroirs inclinés et d’autres matériaux spéculaires renvoient l’énergie solaire dans les espaces les plus profonds. Des verres sablés légèrement colorés diffusent ces rayons et permettent un contrôle thermique en réduisant en été l’apport calorique dans les volumes. De nuit, le projet d’éclairage s’appuie sur les différentes propriétés optiques des matières lumineuses à chaque niveau pour créer des ambiances aux variations pastel.

Vitrine du territoire de la Culture et de la Création, au fort potentiel de croissance et de développement, la Gare de Saint-Denis Pleyel propose une programmation unique motrice d’un renouvellement urbain tourné vers la culture.  

La ligne 15 du futur métro du Grand Paris Express est un axe déterminant pour Plaine Commune qui porte le potentiel d’un projet urbain décliné autour de ses quatre gares présentes sur le secteur. À Pleyel, le nouveau pôle de transports s’implante dans un contexte mixte constitué de logements, de bureaux et d’équipements et activités en lien avec les industries de la création. Vitrine du « territoire de la Culture et de la Création », au fort potentiel de croissance et de développement, il sera le point de convergence des lignes (14, 15, 16) du GPE.

La gare propose une programmation connexe, imbriquée et unique regroupant une médiathèque, des espaces de co-working, une galerie d’art, un food court et des commerces. Son programme enrichi offre une variété d’usages et constitue un véritable lieu de vie. Les passants sont invités à flâner, travailler, se cultiver, aussi bien dans les espaces intérieurs, lumineux et grandioses, que sur le Grand Parvis ludique ou sur la passerelle panoramique. La médiathèque a vocation à devenir un lieu fort dans la mise à disposition des ressources numériques de tout ordre et proposer de larges plages d’ouvertures en échos aux horaires de fonctionnement des trains. Multidimensionnelle, la gare est conçue comme un prisme géant, capteur et diffuseur de flux et de cultures, à l’image du prisme optique qui diffracte les rayons lumineux. La lumière naturelle pénètre généreusement le bâtiment au moyen de deux verrières vitrées en toiture, située au-dessus de deux puits de circulations verticales. Des miroirs inclinés et d’autres matériaux spéculaires renvoient l’énergie solaire dans les espaces les plus profonds. Des verres sablés légèrement colorés diffusent ces rayons et permettent un contrôle thermique en réduisant en été l’apport calorique dans les volumes. De nuit, le projet d’éclairage s’appuie sur les différentes propriétés optiques des matières lumineuses à chaque niveau pour créer des ambiances aux variations pastel.

Client :

Société du Grand Paris

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Coulon Leblanc et associés, Concepto, Elioth, Acoustique Vivié et Associés, Eco Cités

Programme :

Gare

Surface :

5 000 m²

Coût :

208 000 000 €

Statut :

Concours 2014