Emblématique par ses enjeux à la fois scientifiques, médicaux et sociaux, la Fondation Imagine revêt une architecture symbolique et réconcilie l’insouciance de l’enfance et le sérieux de la recherche.

Construite sur le site de l’Hôpital Necker – Enfants malades, La Fondation Imagine est implantée à l’alignement du boulevard Montparnasse et en retrait sur la rue du Cherche-Midi. Elle s’inscrit dans la continuité du contexte haussmannien et s’ouvre comme une pierre angulaire sur le quartier environnant.
Le bâtiment accueille un institut de recherche et de soins dédié aux maladies génétiques et répond à une multitude d’enjeux : urbains, environnementaux, sociaux, scientifiques et médicaux, renforcés par sa dimension internationale. La réponse architecturale favorise une approche humaniste, plaçant l’enfant et son imaginaire au cœur du projet, considérant qu’en la matière les enjeux symboliques sont primordiaux. Le projet propose également un « poumon vert » dans Paris, à travers la création d’un grand jardin ouvert sur la ville.

Le bâtiment s’insère en douceur dans le paysage urbain et propose l’image d’une oasis de verdure. Il se caractérise par la superposition des trois composantes du programme : le pôle clinique, le pôle de recherche et le centre de séminaire en attique. L’arbre est la symbolique qui les relie entre elles, de la terre jusqu’au ciel. Il illustre aussi la boucle malade/médecin/chercheur en traduisant architecturalement les valeurs d’un projet tourné vers les enfants. L’organisation des plans, les matériaux et le traitement des façades reflètent la nature de chaque ensemble. Le jardin d’entrée, tapissé de plantes médicinales et pavé d’ardoises, accueille les enfants et leur famille, ainsi que les professionnels, tout en assurant la perméabilité des sols. L’atrium en double hauteur, jardin d’hiver planté de citronniers, d’orangers, d’oliviers, offre un contexte apaisant aux enfants avant de gagner les salles de consultations, conçues comme des cabanes. Au sommet de « l’arbre », un sculptural polyèdre de zinc agit comme un débordement organique, symbole institutionnel et original dans le paysage parisien. L’enveloppe de verre et de pierre, dont la sérigraphie s’inspire du séquençage de l’ADN et de motifs végétaux pixélisés, est animée par des terrasses en loggias et d’oriels surdimensionnés. C’est un bâtiment compact, flexible, associant une enveloppe performante et l’utilisation d’énergies renouvelables.

Emblématique par ses enjeux à la fois scientifiques, médicaux et sociaux, la Fondation Imagine revêt une architecture symbolique et réconcilie l’insouciance de l’enfance et le sérieux de la recherche.

Construite sur le site de l’Hôpital Necker – Enfants malades, La Fondation Imagine est implantée à l’alignement du boulevard Montparnasse et en retrait sur la rue du Cherche-Midi. Elle s’inscrit dans la continuité du contexte haussmannien et s’ouvre comme une pierre angulaire sur le quartier environnant.
Le bâtiment accueille un institut de recherche et de soins dédié aux maladies génétiques et répond à une multitude d’enjeux : urbains, environnementaux, sociaux, scientifiques et médicaux, renforcés par sa dimension internationale. La réponse architecturale favorise une approche humaniste, plaçant l’enfant et son imaginaire au cœur du projet, considérant qu’en la matière les enjeux symboliques sont primordiaux. Le projet propose également un « poumon vert » dans Paris, à travers la création d’un grand jardin ouvert sur la ville.

Le bâtiment s’insère en douceur dans le paysage urbain et propose l’image d’une oasis de verdure. Il se caractérise par la superposition des trois composantes du programme : le pôle clinique, le pôle de recherche et le centre de séminaire en attique. L’arbre est la symbolique qui les relie entre elles, de la terre jusqu’au ciel. Il illustre aussi la boucle malade/médecin/chercheur en traduisant architecturalement les valeurs d’un projet tourné vers les enfants. L’organisation des plans, les matériaux et le traitement des façades reflètent la nature de chaque ensemble. Le jardin d’entrée, tapissé de plantes médicinales et pavé d’ardoises, accueille les enfants et leur famille, ainsi que les professionnels, tout en assurant la perméabilité des sols. L’atrium en double hauteur, jardin d’hiver planté de citronniers, d’orangers, d’oliviers, offre un contexte apaisant aux enfants avant de gagner les salles de consultations, conçues comme des cabanes. Au sommet de « l’arbre », un sculptural polyèdre de zinc agit comme un débordement organique, symbole institutionnel et original dans le paysage parisien. L’enveloppe de verre et de pierre, dont la sérigraphie s’inspire du séquençage de l’ADN et de motifs végétaux pixélisés, est animée par des terrasses en loggias et d’oriels surdimensionnés. C’est un bâtiment compact, flexible, associant une enveloppe performante et l’utilisation d’énergies renouvelables.

Client :

Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), Fondation Imagine

Equipe :

Léon Grosse (mandataire), architecturestudio, SNC-Lavalin

Programme :

Institut de recherche et de soins

Surface :

15 000 m²

Coût :

32 000 000 €

Statut :

Concours 2009