Conçu comme une perle blanche au milieu des dunes de sables, le complexe culturel et religieux de Jame’Unnas est le produit d’une architecture profondément spirituelle et d’un environnement naturel remarquable.

La Mosquée de Jame’Unnas s’implante sur un territoire en mutation, dans l’un des plus grands parcs publics de la ville de Dammam, en Arabie Saoudite. Dammam, Al-Khobar et Dhahran forment un complexe urbain moderne à l’interface du désert d’Arabie et des eaux turquoise du Golfe. Durant leur rapide croissance au XXème siècle, ces villes ont développé un important réseau routier et réservé la plupart de leurs espaces publics aux voitures, qu’il est aujourd’hui nécessaire de restituer en partie aux piétons.

Le parc dans lequel s’installent le complexe culturel et la mosquée est une île de verdure, bordée par l'un des principaux axes routiers de la ville et des grands ensembles d’habitations. Le projet a vocation à devenir l’expression du développement de ce secteur, destiné aux communautés et respectueux de l’environnement, tout en étant un lieu hautement spirituel. Il abrite une mosquée, des bureaux, une crèche de 100 lits et des boutiques.
Depuis l’autoroute, le dôme de la mosquée émerge de la canopée de palmiers comme une perle blanche. Avec le minaret, il signale le bâtiment et oriente l’espace public alentour. Le plan de la mosquée décrit la géométrie d’un cercle parfait. Le dôme surplombant l’espace de prière est supporté par une structure en arche qui se prolonge en s’aplatissant au-dessus d’une grande place centrale. La mosquée est conçue pour fonctionner indépendamment ou en synergie avec les évènements et les célébrations qui se déroulent dans le complexe. Elle peut accueillir 3500 fidèles à l’intérieur et 4000 autres lors de grandes célébrations, sur l’esplanade qui s’étend en dessous de la canopée.
Le dôme est constitué de rubans dirigés vers la Kibla formant à la fois structure et enveloppe. À l’intérieur, ces rubans s’ornent d’un plafond décoratif conçu pour fournir aux fidèles des conditions lumineuses et acoustiques idéales.

Conçu comme une perle blanche au milieu des dunes de sables, le complexe culturel et religieux de Jame’Unnas est le produit d’une architecture profondément spirituelle et d’un environnement naturel remarquable.

La Mosquée de Jame’Unnas s’implante sur un territoire en mutation, dans l’un des plus grands parcs publics de la ville de Dammam, en Arabie Saoudite. Dammam, Al-Khobar et Dhahran forment un complexe urbain moderne à l’interface du désert d’Arabie et des eaux turquoise du Golfe. Durant leur rapide croissance au XXème siècle, ces villes ont développé un important réseau routier et réservé la plupart de leurs espaces publics aux voitures, qu’il est aujourd’hui nécessaire de restituer en partie aux piétons.

Le parc dans lequel s’installent le complexe culturel et la mosquée est une île de verdure, bordée par l'un des principaux axes routiers de la ville et des grands ensembles d’habitations. Le projet a vocation à devenir l’expression du développement de ce secteur, destiné aux communautés et respectueux de l’environnement, tout en étant un lieu hautement spirituel. Il abrite une mosquée, des bureaux, une crèche de 100 lits et des boutiques.
Depuis l’autoroute, le dôme de la mosquée émerge de la canopée de palmiers comme une perle blanche. Avec le minaret, il signale le bâtiment et oriente l’espace public alentour. Le plan de la mosquée décrit la géométrie d’un cercle parfait. Le dôme surplombant l’espace de prière est supporté par une structure en arche qui se prolonge en s’aplatissant au-dessus d’une grande place centrale. La mosquée est conçue pour fonctionner indépendamment ou en synergie avec les évènements et les célébrations qui se déroulent dans le complexe. Elle peut accueillir 3500 fidèles à l’intérieur et 4000 autres lors de grandes célébrations, sur l’esplanade qui s’étend en dessous de la canopée.
Le dôme est constitué de rubans dirigés vers la Kibla formant à la fois structure et enveloppe. À l’intérieur, ces rubans s’ornent d’un plafond décoratif conçu pour fournir aux fidèles des conditions lumineuses et acoustiques idéales.

Client :

Jawami ‘AlKhair Association

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Edge ARCH

Programme :

Complexe religieux comprenant une mosquée et un centre culturel

Surface :

6 075 m²

Statut :

2018