S’élevant au-dessus de la future Gare du Grand Paris Express d’Issy-RER, le projet s’affirme comme la figure de proue d’un îlot métropolitain au cœur d’un tissu complexe et historique.

Au cœur d’un territoire constitué par un tissu urbain mixte, entre le viaduc historique, l’éclectisme des édifices de la ville et du quartier Léon Blum en pleine mutation, la Gare d’Issy-RER s’insère dans un contexte hybride et complexe. L’îlot sur lequel s’implante ce nouveau dispositif de transit occupe une parcelle de 1500 m² à l’angle de la rue Aristide Briand et de l’Avenue de Verdun et fait l’objet d’un projet connexe de logements et d’équipements.
Le projet se pose sur la gare et devient un élément structurant du nouveau quartier, lié aux enjeux de densité et de fonctionnalité. Il se découpe en deux immeubles de logements juxtaposés, dont les gabarits découlent de l’alignement aux volumes mitoyens et de l’émergence d’un signal architectural en figure de proue de l’ilot. La toiture végétalisée de l’immeuble bas accueille un jardin partagé ouvert à tous les futurs résidents.
Le projet adoucit l’angle aigu de la parcelle par un angle arrondi dont l’émergence de la gare tire déjà sa morphologie. La courbe souligne l’esprit du lieu, défini par les voutes des arches constitutives du viaduc. La délicatesse de cette jonction courbe se répète dans les décalages verticaux de l’édifice, dont l’épanelage fait écho aux masses bâties voisines. Le projet connexe est un signal emblématique de jour comme de nuit. Les façades sont constituées de vantelles vitrées qui réinterprètent la taille et les couleurs des matériaux des bâtiments alentours, notamment de la brique et de la pierre, mettant en valeur la colorimétrie environnante. Véritable pierre angulaire du quartier, le projet devient l’un de ses marqueurs.

S’élevant au-dessus de la future Gare du Grand Paris Express d’Issy-RER, le projet s’affirme comme la figure de proue d’un îlot métropolitain au cœur d’un tissu complexe et historique.

Au cœur d’un territoire constitué par un tissu urbain mixte, entre le viaduc historique, l’éclectisme des édifices de la ville et du quartier Léon Blum en pleine mutation, la Gare d’Issy-RER s’insère dans un contexte hybride et complexe. L’îlot sur lequel s’implante ce nouveau dispositif de transit occupe une parcelle de 1500 m² à l’angle de la rue Aristide Briand et de l’Avenue de Verdun et fait l’objet d’un projet connexe de logements et d’équipements.
Le projet se pose sur la gare et devient un élément structurant du nouveau quartier, lié aux enjeux de densité et de fonctionnalité. Il se découpe en deux immeubles de logements juxtaposés, dont les gabarits découlent de l’alignement aux volumes mitoyens et de l’émergence d’un signal architectural en figure de proue de l’ilot. La toiture végétalisée de l’immeuble bas accueille un jardin partagé ouvert à tous les futurs résidents.
Le projet adoucit l’angle aigu de la parcelle par un angle arrondi dont l’émergence de la gare tire déjà sa morphologie. La courbe souligne l’esprit du lieu, défini par les voutes des arches constitutives du viaduc. La délicatesse de cette jonction courbe se répète dans les décalages verticaux de l’édifice, dont l’épanelage fait écho aux masses bâties voisines. Le projet connexe est un signal emblématique de jour comme de nuit. Les façades sont constituées de vantelles vitrées qui réinterprètent la taille et les couleurs des matériaux des bâtiments alentours, notamment de la brique et de la pierre, mettant en valeur la colorimétrie environnante. Véritable pierre angulaire du quartier, le projet devient l’un de ses marqueurs.

Client :

Société du Grand Paris, Icade Promotion (promoteur mandataire)

Equipe :

architecturestudio (mandataire), Acoustique Vivie & Associes, Terrel S.A.S, Eco-Cites, Ab Environnement, Csd & Associés, Concepto, Daniel Legrand

Programme :

Logements

Surface :

7 000 m²

Statut :

En études 2014

Label :

Well Effinergie