Anciennement habité par un complexe tertiaire, le site est transformé et réactivé par l’implantation de trois immeubles d’habitations en plein cœur d’un nouveau parc paysager, offrant à la ville un espace public doux et de nombreux logements de grande qualité.

Le projet de logements s’inscrit dans un contexte urbain hétéroclite, mêlant demeures bourgeoises, maisons de ville, habitat collectif et boulevards paysagers dans le centre-ville de Nantes. Le site est actuellement occupé par des immeubles de bureaux et où veille une connexion stratégique entre deux axes structurants. L’intervention est l’occasion pour le lieu de rompre avec sa confidentialité passée, de se connecter à la ville afin qu’elle tire profit de ses aménités.

L’opération prévoit la construction de 85 logements (30% PLUS, 5% logements abordables, 65% logements en accession libre), 90 places de parking et la création d’un square public. Le projet vise à être une main tendue vers l’habitant ou le passant pour l’emmener vers le parc central depuis les rues Casimir Perrier et Félix Faure. Cette nouvelle centralité œuvre comme un pivot végétal dans lequel s’installent trois bâtiments distincts offrant un rapport au paysage optimisé. Les bâtiments en bordure de voirie s’alignent aux gabarits voisins et contribuent à la perspective de la rue. L’ensemble propose aux résidents divers types d’espaces augmentés (loggias, terrasses, jardins), un apport maximal de lumière, ainsi qu’une pluralité de vues. Il s’ouvre sur son environnement grâce à deux liaisons douces. Le projet absorbe la différence de niveau entre les deux rues auxquelles il est adressé et sollicite l’aménagement de terrasses. Ces paliers séquencent et varient le parcours et les constructions, permettant des lieux privés ou semi-privés pour les futurs habitants. Un soubassement en béton matricé soutient des façades habillées de brique grises et d’un enduit blanc.
Les bâtiments en attique, tels de petites maisons sur les toits, revêtent une couverture en zinc et assurent une transition esthétique entre le bâti et le ciel.

Anciennement habité par un complexe tertiaire, le site est transformé et réactivé par l’implantation de trois immeubles d’habitations en plein cœur d’un nouveau parc paysager, offrant à la ville un espace public doux et de nombreux logements de grande qualité.

Le projet de logements s’inscrit dans un contexte urbain hétéroclite, mêlant demeures bourgeoises, maisons de ville, habitat collectif et boulevards paysagers dans le centre-ville de Nantes. Le site est actuellement occupé par des immeubles de bureaux et où veille une connexion stratégique entre deux axes structurants. L’intervention est l’occasion pour le lieu de rompre avec sa confidentialité passée, de se connecter à la ville afin qu’elle tire profit de ses aménités.

L’opération prévoit la construction de 85 logements (30% PLUS, 5% logements abordables, 65% logements en accession libre), 90 places de parking et la création d’un square public. Le projet vise à être une main tendue vers l’habitant ou le passant pour l’emmener vers le parc central depuis les rues Casimir Perrier et Félix Faure. Cette nouvelle centralité œuvre comme un pivot végétal dans lequel s’installent trois bâtiments distincts offrant un rapport au paysage optimisé. Les bâtiments en bordure de voirie s’alignent aux gabarits voisins et contribuent à la perspective de la rue. L’ensemble propose aux résidents divers types d’espaces augmentés (loggias, terrasses, jardins), un apport maximal de lumière, ainsi qu’une pluralité de vues. Il s’ouvre sur son environnement grâce à deux liaisons douces. Le projet absorbe la différence de niveau entre les deux rues auxquelles il est adressé et sollicite l’aménagement de terrasses. Ces paliers séquencent et varient le parcours et les constructions, permettant des lieux privés ou semi-privés pour les futurs habitants. Un soubassement en béton matricé soutient des façades habillées de brique grises et d’un enduit blanc.
Les bâtiments en attique, tels de petites maisons sur les toits, revêtent une couverture en zinc et assurent une transition esthétique entre le bâti et le ciel.

Client :

Icade Promotion

Equipe :

architecturestudio, Agence Babylone, Egis Batiments Centre-Ouest

Programme :

Logements

Surface :

5 500 m²

Coût :

7 000 000 €

Statut :

En cours