Le projet « Nouvelle ligne » se démarque par une esthétique contemporaine et un traitement spécifique de ses façades, faisant de la lumière une matière principale dans le confort de vie des habitants.

Le bâtiment « Nouvelle Ligne » s'inscrit dans l'Ecoquartier Port Marianne Parc Marianne, qui suture l’urbanisation de Montpellier vers le sud-est, conçu par architecturestudio, autour de plusieurs équipements publics structurants.
Ce projet comprend la construction de 60 logements (accession à la propriété aidée, prêt pass-foncier et accession libre) et des parkings.

La volumétrie du bâtiment se découpe en trois éléments verticaux, communs à toutes les opérations du quartier : le socle, le corps principal et l’attique. L’édifice présente la particularité d’être entouré de terrasses actives sur toute sa périphérie. Il est caractérisé par deux traitements architecturaux majeurs. Un premier traitement en béton architectonique continu percé pour le socle, est en liaison directe avec l’espace public. Un second habillage en claustra constitué de lignes ajourées pour le corps et l’attique, offre un jeu subtil et permet d’appréhender le bâtiment différemment en fonction de l’angle de vision. Cet élément recouvre l’ensemble des garde-corps et se poursuit sur les brise-soleils, marquant ainsi une continuité verticale du bâtiment sur toute sa hauteur. Les rayons du soleil s’impriment dans la masse de la façade et créent un graphisme abstrait qui joue entre ombre et lumière. L’épaisseur et la conception de cette façade permet un système de régulation environnemental et thermique en adéquation avec les objectifs du label BBC. La notion de bien-être est l’une des lignes directrices du projet, principalement orchestré par le traitement de la façade, améliorant les lieux de vie grâce à ses qualités d’ombrière.

Le projet « Nouvelle ligne » se démarque par une esthétique contemporaine et un traitement spécifique de ses façades, faisant de la lumière une matière principale dans le confort de vie des habitants.

Le bâtiment « Nouvelle Ligne » s'inscrit dans l'Ecoquartier Port Marianne Parc Marianne, qui suture l’urbanisation de Montpellier vers le sud-est, conçu par architecturestudio, autour de plusieurs équipements publics structurants.
Ce projet comprend la construction de 60 logements (accession à la propriété aidée, prêt pass-foncier et accession libre) et des parkings.

La volumétrie du bâtiment se découpe en trois éléments verticaux, communs à toutes les opérations du quartier : le socle, le corps principal et l’attique. L’édifice présente la particularité d’être entouré de terrasses actives sur toute sa périphérie. Il est caractérisé par deux traitements architecturaux majeurs. Un premier traitement en béton architectonique continu percé pour le socle, est en liaison directe avec l’espace public. Un second habillage en claustra constitué de lignes ajourées pour le corps et l’attique, offre un jeu subtil et permet d’appréhender le bâtiment différemment en fonction de l’angle de vision. Cet élément recouvre l’ensemble des garde-corps et se poursuit sur les brise-soleils, marquant ainsi une continuité verticale du bâtiment sur toute sa hauteur. Les rayons du soleil s’impriment dans la masse de la façade et créent un graphisme abstrait qui joue entre ombre et lumière. L’épaisseur et la conception de cette façade permet un système de régulation environnemental et thermique en adéquation avec les objectifs du label BBC. La notion de bien-être est l’une des lignes directrices du projet, principalement orchestré par le traitement de la façade, améliorant les lieux de vie grâce à ses qualités d’ombrière.

Client :

Bouygues Immobilier

Equipe :

architecturestudio (mandataire), PER Ingénierie, Eco-Cités, Louis Choulet

Programme :

Logements

Surface :

4 300 m²

Coût :

5 500 000 €

Statut :

Livré en 2013

Label :

RT2012, Label BBC