La construction d’une ville nouvelle au Nord de Kaboul permettrait de répondre à la surpopulation due au retour de nombreux expatriés politiques et d’être en sus le miroir actif de la rénovation du centre de la vieille ville.

Au nord de Kaboul, en Afghanistan, la construction d’une nouvelle ville permettrait d’accueillir à terme plus de 3 millions d’habitants sur le site de Deh Sabz (40.000 hectares). Les années de conflit en Afghanistan ont déclenché d’importantes migrations. On estime à 30% la population ayant quitté le pays ou s’étant déplacée à l’intérieur des frontières.

Après la chute des Talibans en 2002, environ 3 millions d’expatriés afghans sont revenus dans leur pays. La population de Kaboul est passée de 700 000 habitants en 1980, taille pour laquelle elle a été conçue, à plus de 4 millions en 2007, entraînant une forte surpopulation et une dégradation alarmante des conditions de vie. Autour d’Architecture-Studio, lauréat de la consultation internationale lancée par le gouvernement Afghan, l’équipe du projet composée de Franor Conseil, Partenaires Développement (Setec), Composante Urbaine, Eaux de Paris et Deerns (Pays-Bas) s’est alliée aux compétences du Certu, d’Urbanistes du Monde et d’ethnologues suisses. Le projet urbain est basé sur les principes essentiels de développement durable, où la préservation des ressources naturelles, l’alimentation en eau potable et en énergie comme l’accès à l’éducation et à l’emploi, font l’objet d’une proposition urbaine globale et coordonnée. La construction de la nouvelle ville de Kaboul permettra aussi d’assurer aux Kaboulis un accès aux structures sanitaires et sociales.
Les logiques spatiales d’organisation des différents usages et densités sont organisées en différents secteurs : logements, activités, équipements publics, voiries, parcs et espaces agricoles. Dans un deuxième temps, il est prévu la rénovation du centre-ville de Kaboul, facilitée par la réalisation de la ville nouvelle. Dans un contexte politique difficile, le projet Grand Kaboul affirme la volonté du gouvernement afghan d’agir pour le développement de son pays, et de promouvoir son rôle géostratégique entre le Pakistan, la Chine et l’Iran.

Client :

The Government of Afghanistan

Equipe :

Architecturestudio, Composante urbaine, Eaux de Paris, Partenaires développement, DEERNS, Franor, Certu, Urbanistes du Monde

Programme :

Urban Study; Public Spaces and Landscaping

Surface :

400,000,000 m²

Coût :

15,000,000,000 $

Statut :

International Tender: May 2007; Design Studies: 2007-2008