La Résidence s’installe dans un quartier en pleine mutation à l’interface entre le centre-ville de Dubaï et l’aéroport. Icône architecturale d’une ville avant-gardiste, il s’érige comme un quadrillage tridimensionnel abritant des appartements luxueux intégrant des espaces extérieurs uniques au monde.

Le projet de la Résidence Nad Al Hammar prend place dans un quartier en pleine mutation au sud-est de l’aéroport de Dubaï, dans une ville tournée vers l’avenir.
Le bâtiment superpose 14 étages d’appartements luxueux sur une hauteur de 50 mètres. Il abrite une centaine de logements ainsi que des espaces partagés sur la toiture-terrasse, dont une piscine et une salle de gym. Il a vocation à inscrire l’offre de logements du quartier dans un standing haut de gamme et proposer un cadre de vie privilégié à ses habitants.
Construit selon une logique géométrique et structurelle tridimensionnelle, le bâtiment déploie une trame cubique, en façade comme en plan.

Il s’insère à l’angle de deux axes structurants et s’érige comme un volume parallélépipédique logiquement calqué sur le plan carré de l’intersection. Les appartements se déploient autour d’un jardin central selon une trame de 3,65m permettant une grande flexibilité typologique et une anticipation quant aux mutations rapides de la ville. Les logements se prolongent dans les grilles quadrillées de l’enveloppe au moyen de vastes terrasses, qui les protègent du soleil subtropical et contribuent à leur ventilation. Disposées en quinconce les unes au-dessus des autres, elles libèrent une hauteur de 7,20m sur chacun des espaces extérieurs. Ces alternances de vides opèrent à un jeu d’ombres répétées sur toute la hauteur. Ces balcons peuvent être à leur tour protégés par un écran amovible, accentuant l’effet ludique et cinétique du projet. La façade épaisse se déploie comme un grand quadrillage tramé autour de l’édifice qui, de nuit, révèle l’organisation intérieure lorsque les carreaux, correspondant à des appartements, s’illuminent. Géométrique et sobre, elle présente une élégante sobriété, intemporelle et épurée.

Client :

DCC-Group

Equipe :

architecture-studio, Erga Progress Dubai

Programme :

Logement

Surface :

20 500 m²

Statut :

2017