Située dans un quartier périphérique à l’entrée de la ville, la ZAC Malepère s’élève dans un secteur marqué par son ancienne activité agricole, ferroviaires.

Dans cette zone de 113 hectares, où l’urbanisation s’est faite au gré de la construction de pavillons, d’immeubles collectifs, et de vastes emprises commerciales, le projet concilie les demandes de la ville avec les particularités du site afin de proposer un schéma général d’urbanisme cohérent et durable, symbole du renouveau des projets toulousains. Requalifier les portes de la ville et les abords périphériques, limiter l’étalement urbain de l’agglomération et urbaniser le sud-est de la ville figurent parmi les principaux objectifs.

Le projet favorise l’accès au logement et une réelle qualité de vie, proposant des typologies variées et une mixité des activités : trois centralités urbaines de proximité structurent le quartier. L’aménagement est durable, encourageant les circulations douces et les transports en commun (TCSP notamment), multipliant les espaces verts. Des jardins «actifs» encadrent les macro-îlots, créant des espaces propices à la cohésion sociale, tout en développant une gestion alternative des eaux pluviales: le traitement des eaux de ruissellement par décantation ou phytorestauration est associé à la rétention des eaux même centennales. Densité, conception passive et recours accrus aux énergies renouvelables caractérisent ce quartier efficace énergétiquement.

Client :

Ville de Toulouse

Equipe :

M.T. Développement, S.C.E.T., C.L.F. Immo., S.A.H.L.M. les Chalets, S.C.I.C. A.M.O., Le nouveau Logis Méridional

Programme :

ZAC mxed de logements, commerciales et tertiaires

Surface :

113 ha

Statut :

Etudes 2007-2011