Placé sous le signe du savoir, de l’innovation et de la rencontre, le projet s’installe au cœur d’un pôle de haute technologie, entre monts et vallées d’un paysage naturel d’exception. Il offre à son territoire un rôle économique, scientifique et universitaire de premier ordre.

Idéalement située aux abords de la Mer Méditerranée, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) est un territoire d’excellence dont la position stratégique lui conforte un rayonnement européen et international. Carrefour maritime, industriel et commercial du département du Var et de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, le groupement d’agglomération a vocation à faire jouer à son territoire un rôle économique, scientifique et universitaire de premier ordre. Le Technopôle de la mer s’inscrit dans cette dynamique exceptionnelle et offre un environnement favorable aux entreprises, laboratoires et établissement de recherche de pointe. Situé dans la commune de Ollioules, à proximité immédiate de Toulon, le projet s’étend sur près de 21 000 m² et prévoit l’accueil d’un grand complexe technopolitain de haut niveau, regroupant des entreprises, des laboratoires, un incubateur, une pépinière, ainsi que des services associés dont une crèche et une résidence hôtelière.

Le Seaty Campus fait partie de la première phase de ce chantier d’envergure. Il constitue un pôle tertiaire de 4 000 m² et l’ensemble des aménagements paysagers sur sa délimitation foncière. Le terrain, initialement occupé par l’ancien marché floral méditerranéen, bénéficie d’aménités spectaculaires, entre monts et vallons. Fort de cette richesse paysagère et identitaire, le projet s’invente à partir du dialogue entre mémoire et innovation et transforme une ancienne friche agricole (marché aux fleurs) en un concentré de ville contemporaine et durable.  Le bâtiment s’inscrit avec harmonie dans son contexte en valorisant les vallons lointains tout en faisant échos au projet du DCNS voisin. Entre cours et jardins, mail piéton et voirie occasionnellement véhiculée, le projet profite d’un parcours fluide et varié orienté par des percées visuelles sur un environnement d’exception. La notion d’espace multiple vise à favoriser la coopération et la circulation des idées in situ. Le concept du campus est réinventé : il offre à la fois la fonctionnalité nécessaire aux besoins des usagers tour à tour travailleur, promeneur, et habitant. En forme de U, le projet s’organise en deux volumes simples, recouverts d’un bardage métallique perforé, composés d’une multitude de fenêtres hautes articulés par des espaces de circulation non clos. Les variations de couleur entre ocre et beige confèrent à l’ensemble une ambiance méditerranéenne souhaitée dans le projet global.

Placé sous le signe du savoir, de l’innovation et de la rencontre, le projet s’installe au cœur d’un pôle de haute technologie, entre monts et vallées d’un paysage naturel d’exception. Il offre à son territoire un rôle économique, scientifique et universitaire de premier ordre.

Idéalement située aux abords de la Mer Méditerranée, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) est un territoire d’excellence dont la position stratégique lui conforte un rayonnement européen et international. Carrefour maritime, industriel et commercial du département du Var et de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, le groupement d’agglomération a vocation à faire jouer à son territoire un rôle économique, scientifique et universitaire de premier ordre. Le Technopôle de la mer s’inscrit dans cette dynamique exceptionnelle et offre un environnement favorable aux entreprises, laboratoires et établissement de recherche de pointe. Situé dans la commune de Ollioules, à proximité immédiate de Toulon, le projet s’étend sur près de 21 000 m² et prévoit l’accueil d’un grand complexe technopolitain de haut niveau, regroupant des entreprises, des laboratoires, un incubateur, une pépinière, ainsi que des services associés dont une crèche et une résidence hôtelière.

Le Seaty Campus fait partie de la première phase de ce chantier d’envergure. Il constitue un pôle tertiaire de 4 000 m² et l’ensemble des aménagements paysagers sur sa délimitation foncière. Le terrain, initialement occupé par l’ancien marché floral méditerranéen, bénéficie d’aménités spectaculaires, entre monts et vallons. Fort de cette richesse paysagère et identitaire, le projet s’invente à partir du dialogue entre mémoire et innovation et transforme une ancienne friche agricole (marché aux fleurs) en un concentré de ville contemporaine et durable.  Le bâtiment s’inscrit avec harmonie dans son contexte en valorisant les vallons lointains tout en faisant échos au projet du DCNS voisin. Entre cours et jardins, mail piéton et voirie occasionnellement véhiculée, le projet profite d’un parcours fluide et varié orienté par des percées visuelles sur un environnement d’exception. La notion d’espace multiple vise à favoriser la coopération et la circulation des idées in situ. Le concept du campus est réinventé : il offre à la fois la fonctionnalité nécessaire aux besoins des usagers tour à tour travailleur, promeneur, et habitant. En forme de U, le projet s’organise en deux volumes simples, recouverts d’un bardage métallique perforé, composés d’une multitude de fenêtres hautes articulés par des espaces de circulation non clos. Les variations de couleur entre ocre et beige confèrent à l’ensemble une ambiance méditerranéenne souhaitée dans le projet global.

Client :

ALTAREA COGEDIM / ICADE

Equipe :

architecturestudio, Agence Rolinet

Programme :

Lieu de production, Etude urbaine

Surface :

51 000 m²

Coût :

20 000 000 €

Statut :

Phase 1 : 2017 / Phase 2 : En cours