En figure de proue de la ZAC Borderouge, ce bâtiment Totem, modèle environnemental et social, s’érige comme une vitrine architecturale abritant un cœur d’ilot végétal et protégé.

Au Nord-Est de centre historique de Toulouse, le nouveau quartier Borderouge constitue une nouvelle centralité, regroupant habitations, bureaux, commerces, équipements et service sur un périmètre de 140 hectares. Le secteur bénéficie d’une desserte en transports en commun efficace, relié au centre-ville en 20 minutes par la ligne B du métro et situé à proximité immédiate de l’échangeur autoroutier A61-A62-A68. Grâce à sa situation emblématique, en figure de proue de la ZAC, l’immeuble de bureaux marque l’entrée de ville et doit être imaginé comme un signal vecteur de nouvelles intentions urbaines et architecturales.
Le projet écoresponsable s’inscrit dans l’exigence environnementale d’aujourd’hui et devient l’une des pièces maitresses du puzzle engagé sur le site de Borderouge. Porteur de nouvelles valeurs d’usage, il contribue à la responsabilisation de chacun sur son cadre de vie et à la prise de conscience de son impact sur l’environnement. Le bâtiment s’ouvre vers la ville et décline deux logiques bâties. Un premier édifice haut et dense face aux grands axes descend en gradins ouverts vers le cœur d’ilot et absorbe les nuisances sonores. Un second ensemble de petits volumes contigus s’installent au contact du tissu pavillonnaire voisin. L’ensemble s’enroule autour d’un jardin central protégé et vecteur de rencontres. A L’est, la façade s’érige comme une vitrine sur le nouveau boulevard urbain, au service des futures entreprises de l’immeuble. La structure bois permet de réaliser un immeuble en terrasses de 2 à 5 niveaux, simplement contreventé par des cages d’ascenseurs judicieusement positionnés, libérant ainsi les plateaux de toutes contraintes, pour un maximum de liberté dans leur aménagement (plateaux libres ou bureaux individuels) offrant une grande mutabilité.
Une succession de jardinières plantées se déploient dans la double peau des façades. Le bâtiment vit au rythme de la saisonnalité et du climat qui modifie constamment son apparence au travers du cycle des végétaux. Support de la biodiversité, de la qualité environnementale et de lieux d’usages forts, l’aménagement paysager constitue le prolongement extérieur du projet architectural et favorise son intégration dans son contexte.

  • Client : Nexity, Engie GMB (AMO), GMBH (AMO)
  • Équipe : Architecturestudio (mandataire), Elithis Ingenierie, Khephren Ingénierie, Ecocités, Julie Poirel
  • Programme : Bureaux
  • Année : 2019
  • Surface : 19 000 m²
  • Coût : 30 123 000 €
  • Statut : En études
  • Label : BDO, BREEAM Very Good

Programmes similaires

Privacy Overview

This website uses cookies to improve your experience while you navigate through the website. Out of these, the cookies that are categorized as necessary are stored on your browser as they are essential for the working of basic functionalities of the website. We also use third-party cookies that help us analyze and understand how you use this website. These cookies will be stored in your browser only with your consent. You also have the option to opt-out of these cookies. But opting out of some of these cookies may affect your browsing experience.
Necessary
Toujours activé
Functional
Performance
Analytics
Advertisement
Others