Face au port historique de Marseille, la future Cité Scolaire Internationale s'insère dans un environnement urbain en plein renouveau. Le projet s'enveloppe dans un écrin protecteur et moiré dont les mille et une ventelles horizontales blanches représentent son univers cosmopolite et fédérateur. 

Derrière la tour emblématique CGA-CGM, la Cité Scolaire Internationale fait partie de la ZAC Cité de la Méditerranée qui vise à aménager la façade littorale d'Euro méditerranée et le quartier d'Arenc. De nombreux lieux et espaces appropriables sont développés, facilitant les échanges et les rencontres : cours de récréation, jardins, galeries ouvertes, espaces de détente... Les espaces dédiés à l'enseignement sont agréables à vivre, modulaires favorisant le croisement des connaissances et l'investissement de chacun. Implanté sur deux parcelles séparées, le projet se mêle à l'espace publique par le biais de la rue Peyssonnel, coeur du site, qui marque l'entrée de la Cité scolaire et représente le symbole de son accroche à la ville.

S'inscrivant au coeur du projet urbain du Parc Habité, la Cité Internationale cultive le dialogue à la ville et au quartier par le rapport à la rue, les gabarits, les retraits et les rythmes qui permettent l'ensoleillement et la multiplication des vues. Les volumes bâtis sont conçus et composés afin d'apporter un ensoleillement optimal même en coeur d'îlot, au travers d'un travail sur le rythme entre espaces vides et espaces pleins, ouverts et fermés. Véritable parc, le projet présente une surface importante en matière d'espaces extérieurs : cours, parvis, terrasses des galeries verticales, toiture accessible. Le fractionnement des volumes les uns sur les autres libèrent un maximum d'emprise et crée des interfaces privilégiées entre les différentes entités (école élémentaire, collège, lycée, pôles culturel et sportif) complètement autonomes. Véritable signal urbain, la peau des façades constituées de lames horizontales, s'entre-ouvre pour révéler les intérieurs aux passants et offrir de nouveaux horizons aux usagers. Les espaces intérieurs sont confortables, modulables et disposent d'un éclairage adapté, respectueux des cycles circadiens.

Le premier bâtiment regroupe, au Nord, le pôle restauration en rez-de-chaussée et R+1, le pôle sportif en superstructure et l'internat en structure bois, tandis que l'on retrouve au Sud l'école élémentaire, les logements de fonction et la maintenance. Le second bâtiment rassemble les espaces du collège et du lycée, le pôle santé et la cafétéria ainsi qu'un espace de co-working en R+2. Le parc de stationnement se déploie quant à lui en sous-sol. Au milieu, la rue Peyssonnel constitue à la fois la grande rue centrale, le parvis d'entrée et la cour d'école élémentaire. Véritable épine dorsale du projet, elle s'inscrit dans la continuité du maillage du quartier et dessert la plupart des programmes. Le projet s'inscrit dans une démarche de performance énergétique et environnementale forte, il assure un confort thermique et un accès à la lumière en toutes saisons ainsi qu'une maîtrise des consommations et de l'impact carbone.

La Cité scolaire internationale de Marseille représente un véritable lieu de vie avec sa multiprogrammation des services favorisant un potentiel de création et de diversification des usages et des rencontres fonctionnement.

Derrière la tour emblématique CGA-CGM, la Cité Scolaire Internationale fait partie de la ZAC Cité de la Méditerranée qui vise à aménager la façade littorale d'Euro méditerranée et le quartier d'Arenc. De nombreux lieux et espaces appropriables sont développés, facilitant les échanges et les rencontres : cours de récréation, jardins, galeries ouvertes, espaces de détente... Les espaces dédiés à l'enseignement sont agréables à vivre, modulaires favorisant le croisement des connaissances et l'investissement de chacun. Implanté sur deux parcelles séparées, le projet se mêle à l'espace publique par le biais de la rue Peyssonnel, coeur du site, qui marque l'entrée de la Cité scolaire et représente le symbole de son accroche à la ville.

S'inscrivant au coeur du projet urbain du Parc Habité, la Cité Internationale cultive le dialogue à la ville et au quartier par le rapport à la rue, les gabarits, les retraits et les rythmes qui permettent l'ensoleillement et la multiplication des vues. Les volumes bâtis sont conçus et composés afin d'apporter un ensoleillement optimal même en coeur d'îlot, au travers d'un travail sur le rythme entre espaces vides et espaces pleins, ouverts et fermés. Véritable parc, le projet présente une surface importante en matière d'espaces extérieurs : cours, parvis, terrasses des galeries verticales, toiture accessible. Le fractionnement des volumes les uns sur les autres libèrent un maximum d'emprise et crée des interfaces privilégiées entre les différentes entités (école élémentaire, collège, lycée, pôles culturel et sportif) complètement autonomes. Véritable signal urbain, la peau des façades constituées de lames horizontales, s'entre-ouvre pour révéler les intérieurs aux passants et offrir de nouveaux horizons aux usagers. Les espaces intérieurs sont confortables, modulables et disposent d'un éclairage adapté, respectueux des cycles circadiens.

Le premier bâtiment regroupe, au Nord, le pôle restauration en rez-de-chaussée et R+1, le pôle sportif en superstructure et l'internat en structure bois, tandis que l'on retrouve au Sud l'école élémentaire, les logements de fonction et la maintenance. Le second bâtiment rassemble les espaces du collège et du lycée, le pôle santé et la cafétéria ainsi qu'un espace de co-working en R+2. Le parc de stationnement se déploie quant à lui en sous-sol. Au milieu, la rue Peyssonnel constitue à la fois la grande rue centrale, le parvis d'entrée et la cour d'école élémentaire. Véritable épine dorsale du projet, elle s'inscrit dans la continuité du maillage du quartier et dessert la plupart des programmes. Le projet s'inscrit dans une démarche de performance énergétique et environnementale forte, il assure un confort thermique et un accès à la lumière en toutes saisons ainsi qu'une maîtrise des consommations et de l'impact carbone.

La Cité scolaire internationale de Marseille représente un véritable lieu de vie avec sa multiprogrammation des services favorisant un potentiel de création et de diversification des usages et des rencontres fonctionnement.

Client :

TAMEER

Equipe :

Architecturestudio

Programme :

Quartier mixte, bureaux, commerces, parc

Surface :

91 000 m²

Statut :

En cours